Everything, everything

Résumé:
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.
Un jour, un camion de déménagement arrive. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.
Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

LE PLUS GRAND RISQUE DANS LA VIE, 

C’EST DE NE PAS EN PRENDRE.

 

Parution: 6avril 2016           Prix: 17.90€           Nombre de pages: 320

Mon avis:

Alors, là, je ne sais même pas par où commencer. Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu un aussi gros coup de coeur pour un livre. Je l’ai lu en 2h30 tellement que j’ai été prise dans l’histoire. Les pages se sont tournées à une allure folle, je ne pouvais plus sortir de ma lecture, j’étais hypnotisé par la plume de l’auteur. Les chapitres sont courts et remplis de petites illustrations comme des poissons, des graphismes et j’en passe. C’est une idée formidable de faire un livre sous cette forme, ça donne une dimension plus agréable à la lecture et c’est original.

J’ai été conquise par le personnage de Madeline. Je l’ai trouvé sincère, attachante et terriblement forte. Dans ce roman, malgré sa maladie, à aucun moment elle ne se plaint. Elle n’a presque rien vécu dans sa vie et tout ce qu’elle sait de l’amour, elle le tire de ses lectures. J’ai adoré la suivre dans sa découverte du vrai monde. Elle a un côté innocent qui d’habitude me fait grimacer lorsque je lis un livre, mais alors là, j’ai trouvé que c’était pile ce qu’il fallait pour donner du réalisme à ce personnage qui n’était jamais sorti dehors.

Pour Olly, le bad boy au grand coeur de l’histoire, il a réussi à me toucher très profondément à plusieurs passages du livre. Je n’ai pas trouvé qu’il faisait clicher, peut-être parce-que l’histoire en elle-même est vraiment loin des clichés. Il a un rôle très important dans ce roman puisque effectivement il est là pour l’histoire d’amour, mais il est aussi là pour faire avancer Maddy, la pousser à faire de nouvelles choses et à sortir de sa zone de confort. J’ai seulement regretté qu’il se laisse aussi vite convaincre lors de leur périple à Hawaï.

D’ailleurs, en parlant de ce petit voyage, je l’ai trouvé parfait (sauf la fin bien sûr!). Mais j’avoue que c’est à partir de ce voyage que j’ai commencé à me poser des questions sur la maladie de Maddy (je voulais même stopper ma lecture pour faire des recherches, mais j’étais beaucoup trop à fond pour m’arrêter!).

Et pour finir, il y a aussi la mère de Maddy. Une femme d’apparence saine d’esprit avec un énorme revirement de situation à la fin. Malgré toutes ses décisions, j’ai compris ce qui l’avait poussé à faire tout ça. Et je trouve qu’à certains moments, sa fille est injuste avec elle, même si elle a de très bonnes raisons de lui en vouloir.

En bref, je recommande totalement ce roman que j’ai adoré. L’histoire n’est pas banale, la fin est surprenante, les personnages attachants et réalistes. 

Je voulais vraiment sortir mon article avant sa sortie au cinéma, malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Je laisse 5 étoiles à ce roman, pour toutes les raisons que j’ai citées au-dessus et croyez-moi, des 5 étoiles vous n’en verrez pas souvent, alors quand je vous dis que ce livre en vaut vraiment le coup, courrez chez votre libraire le plus proche!

 

Note: ★★★★★

Alors, que pensez-vous de ce livre?
L’avez-vous déjà lu?
Si oui, qu’en avez-vous pensé?

One Reply to “Everything, everything”

  1. Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.

Laisser un commentaire